The Angry Video Game Nerd

Publié le 3 Août 2009

Bon je commence  par un article facile pour m'habituer. Ça inaugure à la fois le blog pour de vrai et une rubrique qui va m'être chère : mes Maîtres de pensée. Une dénomination très prétentieuse pour désigner des personnes pour qui j'ai beaucoup d'admiration. D'ailleurs je vais utiliser cette prétention pour mes titres de rubrique et utiliser le latin. Parce que le latin, personne comprend, ça sert à rien, mais ça pète.

Et on commence doucement par celui qui m'a fait découvrir ce qu'on pourrait appeler les "vidéo-blog". Il s'agit tout simplement d'individus créant des billets, des reviews, des présentations, des résumés, de façon régulière, mais simplement, sous forme de vidéo. C'est éminemment plus difficile : il faut non seulement posséder l'équipement, le temps et la patience de le faire, mais également avoir une tête qui passe bien à l'image, savoir manier la langue pour ne pas être ennuyeux, éviter les blancs... Mais les possibilités sont bien plus grandes en matière de narration, de présentation, et de comique.

L'Angry Video Game Nerd (AVGN) comme son nom l'indique est avant tout un joueur de jeu vidéo. Le but de ses vidéos n'est pas de présenter les nouveautés, ce n'est pas non plus de tester les jeux (comme beaucoup de gens veulent le faire), ni même d'informer de quoi que ce soit. Non, il s'agit simplement de se replonger dans le passé et rejouer aux jeux qui nous ont scotchés devant l'écran pendant des heures et des heures. Ceux qui ont tentés d'installer des émulateurs s'en seront rendus compte : les anciens jeux, si bons dans nos mémoires, se révèlent en réalité bien moins fantastiques que prévus. Difficulté horrible, maniabilité infâme, bâclage éhonté, exploitation de licence...

C'est ça que l'AVGN met en avant, souvent dans un déluge de colère et un flot d'insultes intarissable. Cette exagération massive de la haine qu'on a TOUS éprouvé un jour devant sa télévision permet de mettre en avant des détails aussi énervants qu'amusants quand on observe James Rolfe sortir un bazooka Nintendo pour détruire sa télévision tout en la traitant de "diarrhées vomitique sortie du cul d'un buffle". Il retranscrit en fait l'émotion et les réactions que l'on a pratiquement tous eus ou ressenties en jouant aux mêmes jeux. Ca ravive plein de souvenirs de façon absolument hilarante. Le tout est filmé avec une qualité amateur totalement assumée qui donne un coté convivial et friendly, dans la maison même du nerd, ce qui permet d'ailleurs d'observer de ci de là des posters de jeux, une collection de consoles et d'accessoires... Et tout ça rangés à l'arrache dans un grand tiroir, avec les fils qui s'emmêlent, les contrôleurs qui marchent plus, les autocollants sur les manettes... Comme chez nous.

Le comique passe évidemment mieux lorsqu'on a joué aux-dits jeux vidéos. Mais quel plaisir de retrouver ce put- de passage des Tortues Ninja avec ces algues de merd- et la limitation de temps qui fait qu'on se noie juste avant la sortie mais quel est le conna- de merd- qui a inventé un tel niveau de put- ? Et de voir qu'on a pas été les seuls à perdre ses nerfs à ce moment, et même que ce fut un phénomène mondial pour tout les jeunes de notre âge.

Et puis après avoir écumé tout les jeux auxquels on a joué et avoir rigolé à gorge déployée devant les crises de James qui pour se calmer est obligé de boire (finalement, on aurait peut-être dû faire ça nous aussi ?) on essaie de voir les vidéos de jeux que l'on ne connaissait pas, et de nouveau on rigole de ce rire moqueur et libérateur en pensant discrètement qu'on a échappé à un jeu de merd- !

Les vidéos sont souvent hébergées par GameTrailer.com. Elles sont néanmoins toutes recensées sur le site de James, Cinemassacre.com. J'ai noté que les dernières vidéos semblaient plus orientées documentaire que réelle satire, mais restent intéressantes à regarder. Personnellement celles qui m'ont bien marquées sont les vidéos sur les Tortues Ninja, Top Gun et Ghostbuster. L'AVGN a d'ailleurs une préférence pour Nintendo (il était d'ailleurs l'Angry Nintendo Nerd à ses débuts) mais s'est diversifié pour critiquer les jeux Sega, Atari, Neo-Geo, et même des consoles de jeu dont on a jamais entendu parler en Europe.

Important à noter que l'AVGN n'est qu'une façette du site et que l'autre passion de James Rolfe est le cinéma. Ses vidéos sur le cinéma et sur les films sont très intéressantes, que ce soit ses impressions sur les films récents en lumière de sa culture cinématographique ou sur ses résumés-documentaires d'anciens films (notamment pour ma part le "Monster Madness"). Même pour un non-cinéphile comme moi, ça permet de jeter un autre regard sur certaines oeuvres.

Un site définitivement intéressant par un personnage devenu célèbre sur Internet et qui a popularisé sa façon de s'exprimer devant une caméra de par son comique à la fois vulgaire et subtil. Il n'est pas très, très régulier dans ses mises à jour du site, mais ça vaut le coup de jeter un oeil de temps en temps.

Ci-dessous, une des nombreuses vidéos de l'AVGN. Featuring "Ghostbuster", premier du nom, sur la NES. Peut-être sa plus populaire, alors qu'il ne maitrisait pas encore son style mais s'engageait déjà dans la bonne direction.

 

Rédigé par Youe

Publié dans #Magister dixit

Repost 0
Commenter cet article