4chan, la diarrhée d'internet

Publié le 17 Septembre 2009

Je me suis rendu compte qu’il manquait un article dédié à 4chan sur mon blog. Je tiens à réparer cet oubli impardonnable. Même s’il y a déjà pléthore d’articles parlant de ça sur Internet, beaucoup d’entre vous (en particulier dans mon entourage direct) ignorent probablement ce qu’est 4chan, je me sens donc obligé de faire un court article dessus. Même si je ne vais qu'effleurer la complexité de 4chan.




Prenez un site d’hébergement d’images. Un peu comme le célèbre Imageschak. Prenez un forum internet lambda, avec ses sujets, ses réponses, ses pages. Prenez un mixer. Combinez l’hébergeur d’image avec le forum dans l’appareil et mixez. Vous obtenez la structure de 4chan.

Il s’agit donc d’une série de forum qui a la particularité, pour chaque post, de pouvoir y associer une image. Le site lui-même, créé par un internaute pseudo nommé « Moot » héberge une multitude de ces fora aux sujets variés. Ca va de la photographie au hentaï, en passant par les jeux vidéo, les armes, la santé et diététique… Je ne vais pas faire un descriptif de tous les forums qui sont par ailleurs classés de façon évidente. Chacun est désigné par une ou deux lettres, par exemple le forum « Jeux Vidéo » est désigné par la lettre /v/.

Et dans 4chan se trouve un portail amenant directement vers le coté le plus obscur d’Internet, une sorte de trou noir ressemblant assez fortement à un rectum. D’ailleurs les utilisateurs de ce portail se définissent eux-mêmes comme la « diarrhée d’internet ». Je parle du forum « Random », désigné par la lettre /b/. Apprenez à redouter /b/, ça sauvera votre innocence. Car si, dans tous les autres forums de 4chan il existe des règles, /b/ est l’un des seuls sur internet où elles sont absentes. Free for all, no rules. Sauf une : la pornographie infantile est interdite (et encore elle a été violée à plusieurs reprises). Quand vous pénétrez sur /b/, vous avez accès au chaos le plus absolu où la morale n’est présente que pour être corrompue. A la face cachée d’internet. Vous perdrez votre innocence, le peu de pureté d’âme qui vous restait. Et ça pourra être douloureux. Et même si vous vous sentez libres, sachez que l’absence de règles s’applique aussi aux modérateurs, qui peuvent vous bannir sans aucune raison. Vous êtes prévenu.

Les utilisateurs de /b/ se surnomment les « /b/tards », une association du nom du forum et du mot anglais « retard » qui est traduit en français par « handicapé mental » ou « attardé ». Ils ont un sens extrêmement poussé du cynisme, de l’ironie, de l’humour noir et du mauvais goût. Ils ont la particularité de tous être anonymes. C’est sans doute le principe principal du /b/ actuel. Cette particularité leur tient tellement à cœur qu’ils considèrent qu’il s’agit là de leur force principale. Vient ensuite leur nombre pharaonique (un sujet posté sur /b/ ne restera à priori visible que quelques minutes avant de changer de page puis de disparaître suite aux autres sujets postés).


Anonymous, because none of us are as cruel as all of us.



Les /b/tards ont créé un grand nombre de délires (nommés « Memes ») qui se sont ensuite propagés sur internet. Les LOLCATS sont l’exemple le plus célèbre, suivi pour les initiés du célèbre PEDOBEAR, mais on a aussi les AN HERO, les DESU, BOXXY, les LONGCATS, le AWESOME… Moins répandus mais tout aussi utilisés. Un autre hobby des /b/tards fut durant un temps l’invasion d’autres fora. Et même certains sites comme Youtube ne leur firent pas bien peur, où ils uploadèrent en masse de la pornographie. Ils ont dictés les grandes lois régissant l'internet en général aussi. Par exemple, la règle 34 : "Si ça existe, il existe du porno à son propos". Dans un cadre plus sérieux 4chan est aussi connu pour ses attaques numériques massives lancées contre les sites de la scientologie aux Etats-Unis.

Mais le pouvoir d’Anon ne s’arrête pas au virtuel puisque certaines actions des /b/tards se déroulèrent directement IRL (acronyme utilisé pour « In Real Life ») ou eurent des répercussions importantes tout du moins. Deux des exemples les plus frappants furent les manifestations anti-scientologie à la mode de V for Vendetta et aux slogans très 4chaniens aux Etats-Unis, Londres, Montréal, Berlin… le tout organisé via les fora de 4chan. Vient ensuite la dénonciation d’une tête de verge maltraitant son chat. Ce deuxième récit est d’ailleurs plus salée puisque le coupable a soulevé une telle vague de fureur sur /b/ que très rapidement toutes ses coordonnées furent trouvées et publiées, l’obligeant à déménager et changer d’identité. Le chat fut sauvé.

Raid sur Berlin

Photo de la manifestation à Londres


Cette histoire fut raillée par les observateurs neutres : tandis que /b/ se moque de l’holocauste, est raciste, homophobe, rit des faits divers les plus tragiques et transforme tout drame en scène comique, un chat maltraité soulève leur colère et leur indignation. Ce qui paraît bizarre, mais surtout révèle le potentiel énorme de /b/ qui, à l’instar des Orks de Warhammer, semble désorganisé et peu dangereux, mais devient inarrêtable une fois unifié. Heureusement, cela ne se produit quasiment jamais, car si /b/ n'a aucune règle il a des principes, parmi lesquels figure le fait qu'il n'est pas votre armée personelle. Comprenez par là qu'il est inutile de poster le numéro de téléphone de votre patron pour lui ruiner sa vie, /b/ ne vous suira pas.


We are anonymous, we do not forgive, we do not forget



L’histoire de /b/ est riche. Riche en évènements, comme ceux exposés ci-dessus, mais aussi riches en évolution : l’introduction de l’anonymat par défaut n’est pas originel sur /b/. Aussi, l’arrivée d’une seconde vagues de /b/tards perçus par la première vague et par Moot lui-même comme « le cancer qui tue /b/ ». Riche en personnalités, symboles et emblèmes aussi. De quoi faire de véritables petits films en flash ! Qui existent déjà d’ailleurs ! Avec des représentations des célébrités, réelles, fictives ou les deux, de 4chan. Par exemple, Moot est représenté par un chat habillé avec une robe rose et brandissant un marteau rouge. A l’opposé, un des anciens modérateurs est représenté par une fille blonde armée d’un marteau jaune, en conflit avec Moot. Ces représentations ne doivent rien au hasard et toutes ont une origine qu’il est difficile de retrouver aujourd’hui. Riche en vocabulaire, car 4chan a développé ses propres mots, expressions et slogans, souvent repris très unanimement sur le reste du net. Si vous êtes nouveau comprendre un post au hasard sur 4chan sera un défi insurmontable. Riche en argent aussi. C’est encore autre chose.

4chan City : Craptastrophe


Qu’en est-il de /b/ aujourd’hui ? Toujours un forum très actif, producteur intempestif de Memes, souillant chaque jour un peu plus internet avec de la pornographie à tout va, de la scatophilie, de l’homophobie, du nazisme, du racisme… /b/ a pris tellement d’ampleur qu’il est très fortement suspecté et probable que des agents du FBI surveillent les posts des /b/tards. Ce qui en a effrayé quelques-uns… et excités bien plus d’autres !Ce forum reste une merveille d'humour cynique et/ou stupide et de créativité. On y trouve de véritables perles. Le tout étant de savoir les reconnaître et de les distinguer du reste, tout le extrêmes, bons ou mauvais, pouvant être trouvés là-bas.

Vous seul êtes capable de sentir si vous êtes prêt à aller sur /b/. Mais il n’y a pas d’essai.


Article plus approfondie sur 4chan et /b/ sur les fora Thalie : lien
Explication des Memes les plus populaires sur le blog du Concombre Masqué : lien
Wikilike rescencant tout ce qui est relatif à 4chan : lien

Rédigé par Youe

Publié dans #Varietas

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article