Ecolo ? Oh no !

Publié le 5 Octobre 2009

La génération des années 80 a grandie avec l’écologie en sous-éducation. Chaque jour était une explosion de messages pratiques écologiques. Bien entendu, les parents nous en touchaient un mot, rarement mais de temps en temps. On avait aussi les publicités à la télévision. On avait les shows et les dessins-animés carrément créé pour l’occasion (Captain Planet étant le plus représentatif). Sans compter les messages dits éducatifs à la fin de nos séries préférées (Sonic, Masks…). Quand on allait à l’école, changement d’environnement mais pas de thème : à la grille d’entrée, des types qui nous refilent de force des prospectus nous informant ironiquement que pour faire du papier, on TUE DES ARBRES. Puis on arrive en classe, on s’assoit, on pose son cartable en discutant du dernier épisode des Power Rangers qui était trop bien avec l’Ultrazord… Et voilà la maîtresse qui nous annonce qu’on va parler de l’écologie et du recyclage toute la journée. Et on le fait. On est même privé de récréation pour mieux en discuter. Après, on sort de l'école, on se prend une nouvelle série de prospectus dans la tête, on rentre, on s'assoit devant la télévision, et on se retape la morale à la fin de nos dessins-animés. Heureusement, ce soir, c'est cinéma. Pas de bol, c'est Ferngully que nos parents nous emmènent voir.

Même les enfants ne supportaient pas ce rabattage et pourtant cette cible ne devine que rarement qu’elle est manipulée. Mais en éduquant au marteau-pilon les têtes blondes avec une idéologie on peut se dire que ça va se révéler efficace, l’Histoire nous a montré que ça a parfois bien marché. Avec toute cette génération qui a maintenant une vingtaine d’année, effectivement, le résultat est là : entre les milieux bobo qui se sont développés et qui prônent un écologisme élitiste à coup de toits récepteurs d’énergie solaire et de géothermie qui coûtent souvent la peau des fesses (mais rentabilisés sur vingt ans, rassurez-vous) et le grand public qui reçoit des œuvres comme Home dans la rétine, l’écologie est là. Enfin, le temps de regarder le film, les gens oublient ensuite le message dans la semaine, ‘faut pas exagérer non plus. Du coup il faut leur rappeler discrètement. En leur prophétisant la fin du monde par exemple.

Mais admettons un instant que le message soit passé correctement. Est-ce qu’on pourrait ENFIN arrêter de nous prendre POUR DES CONS ? On nous ressert plus ou moins le même discours depuis vingt ans, quasiment inchangé. Sauf qu’avant ils s’adressaient à des enfants et il s’agissait plus d’ordres que de remontrances. Maintenant c'est pire. Maintenant qu’ils s’adressent à des adultes le message se base sur deux constats :

  1. Nous sommes des humains, donc nous sommes des salauds
  2. Nous sommes des débiles

Des salauds que dis-je, des crapules intergalactiques, des tueurs de planète ! Oui, même vous !  Surtout vous ! Même vos enfants ! Tout votre être pue l’ignominie ! Vous êtes en effet responsable de la perte de la couche d’ozone, de défrichage de la forêt amazonienne, de l’élévation de la température, du Tsunami en Asie, des déchets nucléaires toxiques, et de la disparition de milliards d’espèces. Vous écrivez sur du papier non recyclé ? Mais espèce de fou, vous tuez des arbres ! Vous tirez la chasse d’eau ? Mais pensez à l’Afrique qui en manque! Vous utilisez votre voiture pour vous rendre au travail ? Et les énergies fossiles qui s’épuisent et au CO2 que ça émet ! Vous branchez votre radiateur en plein décembre ? Idiot, mettez trois couches de laines supplémentaires ! Vous achetez en grande surface ? Mais ils utilisent des pesticides, il faut acheter des fruits et légumes biologiques (notez que je ne comprends pas ce que sont des fruits et légumes non biologiques). Hérétique ! Au bucheeer !


Là, on va droit au sujet en nous traitant carrément de terroriste. Cool !


Imaginez l’espace d’une seconde qu’on réagisse de la même façon dans le corps médical. L’incidence du cancer du sein qui augmente ? Mais c’est de votre faute mesdames, si seulement vous faisiez plus attention ! Vous avez une bronchite chronique ? Ah et bien vous l’avez cherché, il ne fallait pas fumer, vous êtes bien attrapé maintenant ! Votre grand-mère est morte d'une infection ? Mais comment avez-vous pu laisser faire ça ? Votre enfant a une leucémie ? Mais vous êtes vraiment irresponsable, quels gênes avez-vous donc donné à votre progéniture au moment de la conception ? Dans quel monde votre petit cancéreux va-t-il vivre à cause de vous ?

Alors il faut bien comprendre, je ne suis pas insensible à ces problèmes. Et même, parmi les solutions proposées, la plupart sont réalistes, simples, pragmatiques. Mais le message est tellement mal énoncé, tellement puéril ! C’est quoi la prochaine étape ? Ah oui la dernière fois on m’a reproché d’utiliser le métro et pas les vélos. Ouais, on m’a REPROCHE D’UTILISER UN TRANSPORT EN COMMUN !

Il y a dix jours, on m’a envoyé un lien vers un site qui calcule notre potentiel pollueur et le traduit en surface pour nous montrer combien de planètes il serait nécessaire si tout le monde faisait comme vous. Déjà, paf, cette phrase « si tout le monde faisait comme toi » la dernière fois qu’on ma l’a sorti je devais avoir dix ans. Cool, encore un message infantilisant, j’en raffole ! Je remplis le test, et là, petit graphique… Oui oui oui ! Il faudrait deux planètes et demie pour vivre si les gens étaient comme moi. Donc je recommence en choisissant systématiquement le choix le plus écolo. Alors, je vis dans une cabane en forêt, je me chauffe au feu avec du bois mort, je me déplace à pied et à cheval, je ne me lave à la rivière qu’une fois par an et je récupère mes excréments pour en faire du compost entre deux plantations d’arbres. Petit graphique… Oui oui oui ! Il faudrait deux planète pour que ce soit vivable ! OUI ET BEN DESOLE D’EXISTER HEIN !

Ce site au goût douteux résume à lui seul une caractéristique principale de la plupart des textes écologiques irréfléchis. A les écouter, on ne devrait plus vivre. Notre simple présence sur cette planète est visiblement nocive. Quelqu'un est-il volontaire pour expliquer à ces nihilistes qu'on a déjà imaginé un personnage qui pense exactement comme eux : Poison Ivy, de la série Batman, éco-terroriste cherchant à détruire l'humanité pour sauver les plantes.


Alors quand on est vraiment intéressé par l’écologie, on comprend qu’on est un salaud, mais on se dit qu’on n’est pas débile : on se renseigne. Ooh ! Les normes européennes en matières industrielle et d’automobile sont les plus strictes avec celles du Japon ! Ooh ! Les deux pays les plus polluants, et de très loin, sont les Etats-Unis et la Chine ! Ooh ! Mais ne faudrait-il- pas commencer par là avant de nous désigner comme directs responsables des catastrophes planétaires ? Ne faudrait-il pas créer des normes internationales aussi sévères que les européennes, par exemple, ça ne résoudrait pas le problème mais ça l’améliorerait beaucoup déjà ! Peut-être faire participer certains pays à l’accord de Kyoto ? Non ? « Oui mais ce n’est pas une raison pour ne pas agir ».

Entièrement d’accord, évidemment, ce serait saugrenu de faire les beaux si on ne faisait pas d’effort de notre coté. Et puis ce serait bête puisque les normes internationales, le pauvre badaud il n’y peut rien, du coup on serait privé du petit discours rédigé dans les années 70. Et puis demander aux Etats-Unis et à la Chine de moins polluer, c’est un poil plus compliqué que de montrer quelqu’un du doigt en lui faisant la morale. C’est juste que, du coup, j’ai un peu la sensation de donner de l’aspirine à un mec qui a un cancer du poumon au stade quatre.

Dernièrement le message écologique s’est trouvé un peu moche. Du coup la grande trouvaille n’a pas été d’avoir un discours plus posé et plus intelligent, mais bel et bien de surfer sur une mode Nature- Zen-Jeune-Orgasme et de montrer à quel point l’écologie c’est trop cool. Affichages au design d’Ipod, pieds nus, femmes superbes souriantes et photoshopées, génération spontanée de bébés, les plantes vous font des massages, votre chéri(e) s’érotise, parties de jambes en l’air sous les cascades avec le chant des oiseaux… Mais oui l’écologie c’est génial vous voyez bien ! Alors arrêtez de polluer sinon on tue votre famille et on dépèce vos animaux après les avoir nourris avec vos enfants – Oh regardez cet air frais non pollué qui caresse le visage de la petite fille ! Partagé entre le violent et toujours ultra-rigide message et l’enrobage de miel, la nouvelle vision de l’écologie a de quoi rendre psychotique.  La vague est telle que la plupart des marques sortent un produit dit « écolo » qui ne sera jamais vendu en masse mais qui existe et ça suffit amplement à contenter les foules et ça donne une bonne image à la marque.


En somme, l’écologie, c’est le bien. Mais les écologistes, c’est le mal. Au lieu de faire des campagnes intelligentes, basées sur la compréhension, en mettant en valeur les cotés positifs de l’écologie, ils nous sortent des moyens dénonciateurs, basés sur la culpabilité et en nous désignant comme des monstres irresponsables... en opposition aux vrais écologistes qui vivent dans des maisons en haute montagne parmi les fleurs le beau temps les oiseaux cui-cui. A quand des campagnes qui nous prennent pour ce qu’on est : des adultes responsables capable de penser, ou des futurs adultes qui veulent être pris au sérieux… ? Je sais parfaitement que la masse humaine n’est pas réceptive aux messages compliqué. Est-ce une raison pour  donner un ton simpliste à un sujet qui ne l’est pas ?


Le site qui vous dit que vous polluez : lien
Pour rire j'avais trouvé d'autres publicité rigolotes que je n'ai pas insérées pour la lisibilité : on les trouve ici, et là.

Rédigé par Youe

Publié dans #Dixi

Repost 0
Commenter cet article

Mota 11/10/2009 15:34


Le test me dit Pas mal ! Vous êtes proche de la moyenne nationale. mais il me faut quand même deux planète et demi. En gros on est des pourritures et rien qu'en vivant on sur-consomme. La solution
c'est de vivre à poil dans la forêt en bouffant des racines et des herbes, été comme hiver. Après tout le loup à peur de l'homme et l'homme a tué tous les ours de la forêt, aucun risque donc !
C'est la vie idéale, et encore il faudrait deux planète et demi si tous le monde faisait comme ça !


Youe 18/10/2009 16:19


Et tu ne peux même pas t'imoler par le feu pour sauver la planète puisque ça dégage du CO2.


Ash 09/10/2009 21:44


Nice blog, j'ai pas lu, etc etc :)


Youe 10/10/2009 01:52


Ahah. Déjà en voyant un commentaire de Ash j'ai cru à un fake. Sinon j'avais pensé à faire des vidéos aussi. Mais j'ai toujours l'air bête sur les vidéos.