Hého ! Hého ! Nous partons au boulot !

Publié le 12 Février 2011

Il est possible que vous ayez entendu parler de ce jeu indépendant qui donne enfin tout son sens au terme « jeu bac à sable ». Souvenez-vous les premières annonces des premiers jeux massivement multijoueurs et leurs servers persistants d’un monde qui était vendu comme créé par et pour les joueurs. Faites-vous parti des gens qui comme moi pensaient que cela signifiait une réelle seconde vie, avec des châteaux que les joueurs pourraient construire et administrer eux-mêmes, avec la création de véritables castes, et finalement terriblement déçus de constater qu’il ne s’agissait que de panneaux à quête répétitives, peu intéressantes et abrutissantes ? De l’espoir de devoir utiliser son imagination pour bâtir une civilisation, on passait à la déception d’un univers terriblement dirigiste, sans réelle liberté, et où la seule vraie intervention des joueurs consistait en leur regroupement organisé en guildes qui formaient finalement les seules castes à caractère sociales.

 

creeper-minecraft design

Même des jeux qualifiés de bac à sable comme GTA ou Oblivion par exemple sont au final extrêmement limités. Cette dénomination indique plus la possibilité au joueur de ne pas jouer  et de vaquer à des occupations secondaires parfois plus intéressantes que la trame principale, mais impossible de réellement influencer le monde, l’univers, de briser ce mur entre l’esprit derrière l’écran et le moteur physique qui régit les lois du jeu. Jusqu’à ce qu’arrive Minecraft. Minecraft est décrit comme les légos du jeu vidéo. Le principe du jeu est simple : le système vous fait apparaître à un point donné et créé autour de vous un monde cubique (il rappelle le monde de Tetris dans le dessin animé Captain N) généré aléatoirement mais via des algorithmes qui le rendent cohérent et crédible. La surface de ce monde, source non vérifiée, atteindrait entre deux et huit fois la superficie de notre propre planète, ce qui vous laisse un terrain virtuellement infini pour vous amuser. De toute façon, vous n’en explorer qu’une infime partie.


Au milieu de votre forêt… ou de votre désert, toundra, pic enneigé, plage, île, selon ce que l’ordinateur aura décidé de créer, vous êtes livrés à vous-mêmes. Vous êtes libre de faire ce que bon vous semble dans ce terrain où le seul homme n’est autre que vous-même, croisant à l’occasion quelques vaches, cochons ou moutons sauvages. A mesure de votre déambulation, vous comprenez que vous pouvez briser les blocs qui constituent le monde pour les replacer à d’autres endroits. Mieux, vous pouvez utiliser votre capacité innée d’artisanat pour créer des planches de bois à partir du bois brut. A partir de ces planches, vous façonnez des bâtons, et en les associant avec quelques autres blocs, votre première table d’atelier et vos premiers outils avec lesquels vous creusez, hachez, forgez beaucoup plus vite. Une vitesse qui va vous être demandée car alors que le soleil se couche, les monstres sortent de leur tanière et viennent réclamer leur nourriture : vous.  Votre seule échappatoire sera de vous construire un abri pour attendre la fin de la nuit en sécurité, car votre santé est limitée et vous êtes très vulnérable.


Que ferez-vous alors ? Une maison en bonne et due forme, en bois, en pierre, avec une porte si vous avez le temps d’en faire une, avec des vitre ? Ou profiterez-vous d’une petite caverne naturelle pour ne réaliser qu’un mur et partir en exploration de cette grotte si intrigante ? Cherchez alors du charbon pour fabriquer des torches, seule source de lumière dans la nuit et les souterrains, à l’exception bien sûr des redoutables coulées de lave ou de magma si vous en croisez.


Peu à peu vous installerez une véritable demeure, base centrale de vos opérations. Vous découvrirez la création de matériaux spéciaux, comme les briques de sable, le verre permettant d’ériger des vitres, des escaliers, des échelles. Alors que votre caverne abritera quelques zombis malveillants vous aurez assemblé de quoi vous armer d’épée, d’arcs et de flèches. Les vaches que vous avez génocidé plus avant vous auront fourni de quoi vous protéger dans des armures de cuir. Ainsi équipé très vite vous aurez de folles envies créatrices. Le monde est à vous, il ne tient qu’à votre imagination de la façonner à votre image, selon vos désirs. Et selon vos possibilités et votre situation aussi. Creuserez-vous des galleries infinies dans la roche telle la Moria, ou bien déciderez-vous de défier le ciel en construisant votre propre tour de Babel pour toucher les nuages ? A moins qu’écolo dans l’âme vous ne décidiez de vous faire un réseau de petites habitations en bois dans ces arbres géants ?


 

e758 creeper creeper

Kitsunsun veut m'offrir ça

le jour où je serais papa. ♥

 


Minecraft est un jeu bac à sable qui vous propose l’inverse exact des jeux tels que Morrowind. Certes vous êtes seul au monde, sauf si vous décidez de vous lancer dans un server multi-joueurs, et il n’y a aucune histoire, aucune quête, aucun objectif à remplir. Cependant, via vos talents de mineurs et d’architecte, vous façonnez le sol, les murs, les cours d’eau et de lave à votre convenance. Lorsque vous serez un peu plus rodé aux mécanismes, vous déciderez  de chercher les ressources rares, cachées dans les profondeurs du monde, et récolterez fer et diamants, autorisant la création de voies ferrées, voire même ce mystérieux matériau appelée « pierre rouge » et permettant d’alimenter vos structures à la manière de l’électricité et permettant de créer des mécanismes complexes pour peu que vous taquinez l’ingénierie basique. Ce qui, hélas ! N’est pas mon cas. Mais peut-être n’aimez-vous pas les rails et privilégierez-vous des canaux à bord de petites embarcations en bois en contrôlant les rivières ?


Ne vous imaginez cependant pas construire des châteaux et des cathédrales en deux temps trois mouvements. Vous êtes seul, et vous lancer dans de tels édifices vous prendra un certains temps. Bâtir une église, d’accord mais il vous faudra trouver un moyen pour monter sur les toits et placer le clocher. Une construction sous-marine représente ainsi un certain challenge car vous devrez composer entre la gravité particulière sous l’eau et le manque d’oxygène. Quand vous construirez votre tour géante, faites bien attention à ne pas tomber car les chutes mortelles existent. Et tout ça, avant la nuit, sinon les monstres viendront vous manger. Ou vous tuer en vous explosant dessus, tels les célèbres creepers, cactus humains à quatre pattes à l’expression dépressive qui n’hésiteront pas à vous foncer silencieusement dessus et se faire sauter en vous conduisant à votre mort. Les creepers représentent votre plus grande peur lors de l’exploration de cavernes naturelles. Car ce n’est pas tant la nuit qui attire les morts-vivants mais l’obscurité. Or, même de jour, une caverne souterraine sera par définition sombre. Très sombre…


Je ne peux que vous conseiller ce jeu. Attention c’est un peu compliqué puisqu’une version gratuite existe, mais ce n’est qu’un constructeur de briques. Vous avez tous les blocs du jeu en illimité, pas de barre de vie, vous pouvez voler, pas de monstres, rien. La version intéressante, en phase bêta, est payante et coûte une quinzaine d’euros. Le jeu fini coutera vingt euros quand il sortira. On devient tellement vite drogué de ce jeu que l’investissement en vaut largement la peine. C’est en outre assez rassurant de constater que le plaisir inhérent d’un jeu vidéo n’est pas lié aux moyens derrière son développement ou à ses graphismes, même de nos jours.  J’ai lu l’autre jour un commentaire sur Jeux Videos point com où un type affichait fièrement que son critère principal de jugement d’un jeu vidéo était ses graphismes. J’étais tellement triste à ce moment-là, j’ai dû me consoler en relançant un jeu rétro avec une peluche Sonic dans les bras.


Alors vous me demanderez pourquoi écrire un article, même rapide, sur ce fabuleux jeu qu’est Minecraft alors que tellement existent déjà et notamment Concombre Masqué qui en a sorti un tout récemment ? Tout simplement pour accompagner une vidéo réalisée pour échanger nos mondes avec Sir Traquenard le Désinvolte le Premier, avec qui nous avons pas mal échangé sur Twitter à ce sujet. Une vidéo toute seule, c’est un peu comme un gâteau au chocolat sans pépites colorée dessus, c’est bon, mais c’est mieux avec les pépites. Du coup plutôt que de vous abreuver de captures d’écrans, hop, une petite vidéo ! Magie !


 

Rédigé par Youe

Publié dans #Ludus

Repost 0
Commenter cet article

Darkkeeper 19/03/2011 22:47


Salut Youe,
Tiens cette image m'a rappelé cet article de ton blog :
http://knowyourmeme.com/photos/94523


Youe 21/03/2011 18:47



Ouh elle est trop mignonne je l'adore, merci de la découverte !



Ley 20/02/2011 00:18


Tiens problème de serveur, j'ai eu ça en solo juste à l'instant. Je fouille ma Grotte (taille : démentielle) pour la flécher convenablement, je trouve quelques chemins avec quelques ressources, la
bonne glande sympa quoi. D'un coup écran noir qui signifie un bug récurrent auquel je suis habitué. Quand je reviens je me retrouve dans le noir complet, je pose une torche et je me retrouve au
milieu de nul part, je retrouve vite mon chemin en me rendant compte que je suis revenu dans le temps, la zone était normalement déjà explorée, mes ressources étaient encore là et je pouvais miner
de nouveau ce que j'avais déjà miné dans cette zone et là où normalement il n'y avait rien se trouve une zone très vaste que je dois explorer. Ça me fait limite peur mais avec un peu de courage et
un bon paquet de pelles je m'en sortirais.

Oh oh oh le fou il raconte sa vie dans son commentaire. :|


Ley 19/02/2011 14:58


Le problème des serveurs multi c'est, je crois, le fait qu'il y ait obligatoirement l'hébergeur constamment connecté, une fois le serveur déconnecté le monde se reset. Enfin après je me trompe peut
être.

A mon tour de poser une question, vu que je suis pas un petit bonhomme bien futé je la pose plutôt que de chercher, où et comment on peut trouver l'IP des serveurs multi ? (les serveurs "publiques"
tout du moins car j'ai besoin de m'encourager, c'est laborieux de chopper plusieurs milliers de laines :3)


Youe 19/02/2011 17:55



Surtout les serveurs sont carrément instables généralement aussi, c'est assez fréquent que des gens perdent la moitié de ce qu'ils ont construit à cause d'un problème de serveur, sans parler des
bugs pas mortels mais casse-noix quand même. POur les serveurs publiques, moi une fois j'ai tappé sur Google "public server minecraft" et je suis tombé sur une page du site officiel recenscant
els servers. Mais j'ai été déçu, c'est neuf fois sur dix des "Classic Mode" qui font du pixel art.



Shadowfox 19/02/2011 14:05


De bien belles éloges concernant ce jeu. Voilà qui me donne envie de l'acheter.

Mais une question me trotte depuis quelques jours : Pourquoi ne pas avoir créer un monde en commun ? Toi, cocombre, Amo ( enfin s'il possède ce jeu ) et ect ? A quand toute l'équipe du Velvet sur
un server ? :)
Ce serai pas une bonne idée ?


Youe 19/02/2011 17:52



Le Velvet en dehors du projet lui-même ce n'est pas une communauté à proprement parler. Après Amo est sur le serveur privé de son forum. Concombre aussi, probablement, j'en sais rien.
Personellement le multijoueur ne me tente pas pour l'instant, je suis déjà bien occupé à tenter de retrouver cet endroit enneigé où je m'étais perdu, quelque part dans le Nord.



BlueLemon 15/02/2011 23:36


yop, c'est re-moi.
Comme tu nous a encourager a le faire, Voici une vidéo sur mon mineCraft.
Cela-dit, comme je viens juste de commencé ma partie, j'en ferai d'autre au fur et a mesure, histoire de voir la progression.
Si vous voulez la vidéo : http://bluelemon.over-blog.com/article-m-mom-episode-01-67286843.html

Et si vous voulez vraiment pas passez par mon blog ( je comprend, jai une ame aussi) : http://www.youtube.com/watch?v=vXlzPnCUAIY