Ligues de Légende !

Publié le 3 Septembre 2011

Cami - Une anecdote à raconter sur ton blog ça ?

Youé - Ah mais c’est vrai, j’ai un blog !

 

Négligence, négligence. Je me revois encore dire à Concombre, à l’occasion de la Japan Expo / Comic-Con, « Oui, l’anniversaire du blog, je ferais un article à l’occasion ». Insérez ici des rires de sitcom américains des années 90. Il faut que je fasse du ménage, ça prend la poussière. Appelons-ça des vacances et oublions tout !

 

Actuellement je suis en train de faire quelques séances assez intensives de Starcraft 2. Ce jeu de stratégie, dont vous êtes familier j’espère avec le premier du nom, propose un système particulier de classement et de progression. Tout d’abord, la plate-forme multi-joueurs se basera sur votre ratio de victoires et de défaites pour tenter de vous proposer un adversaire de votre niveau. Le mot important étant « tenter ». Ensuite, vous êtes classés dans des ligues de joueurs. Pour être simpliste, les ligues sont représentées par des décorations. La plus basse ligue est la ligue Bronze. Une barre de couleur cuivre, pas de prestige. Le plus haut degré atteignable humainement par des « amateurs » est la ligue Maître. Etoile bleue brillante, la classe absolue. Entre les deux, plusieurs ligues intermédiaires, que vous êtes censés parcourir une à une pour monter dans l’échelle de la reconnaissance officielle de vos talents.

 

Sur les forums officiels court la rumeur relativement fondée que les trois premières ligues sont surtout destinées à apprendre à jouer, tandis que les ligues supérieures représentent les joueurs ayant compris les mécanismes de base du jeu et savent mener des offensives et des défenses efficaces. Pour ma part, de mon expérience, ces catégorisations mettent en valeur d’autres qualités et défaut. Notez qu’étant en ligue Or, les paragraphes seront de plus en plus courts à mesure qu’on s’approchera des ligues supérieures.

 

Bronze

 

La ligue Bronze représente, n’en déplaise à beaucoup, la majorité des joueurs. Ceux qui ne toucheront qu’une fois ou deux au multi-joueurs se retrouvent là dedans, et ça fait un paquet de gens. Songez au père de famille qui se fait une session toutes les semaines, songez aux comptes qui ne sont intéressées que par l’expérience solitaire ou aux parties personnalisées – qui n’entrent pas en jeu dans le classement officiel. Ils représentent à eux seuls la moitié de la ligue bronze. Ils ne sont pas intéressés par avoir du niveau et ne chercheront pas à le faire. A contrario, l’autre moitié représente une sorte de jungle sans loi ni structure. Bien entendu, les personnes ne sachant pas jouer contre un autre humain et qui doivent encore apprendre à gérer plusieurs aspects du jeu à la fois. Construire des ouvriers en permanence, éviter de croire qu’on est dans Sim City, mener des offensives, choisir ses unités, et surtout, produire, produire, produire. Osons le dire : ce sont les très mauvais joueurs. Ils sont peu dangereux car incapable de produire efficacement, de s’étendre sur la carte, et n’attaqueront que quand ils auront une grosse population d’un seul type d’unité. Comme le dit le Saint Thud, une partie en bronze se résume souvent à vingt minutes sans action, puis une bataille entre des armées gonflées au maximum, qui sera la seule. Le seul coté surprenant viendra du fait qu’ils ne suivront aucune stratégie structurée – puisqu’ils n’en connaissent pas ou ne savent pas les exécuter – et la guerre de l’information se révèlera peut-être moins efficace que dans des matchs de plus haut niveau. Exemple ? Un Terran qui construit un baraquement et deux dépôts de ravitaillement pour bloquer l’accès à sa base, signifie en plus haute ligue une méfiance particulière : il cherche à cacher la technologie qu’il va développer et cela signifie un risque de bombardier furtif tôt dans la partie. Pas en bronze. En bronze, ça ne fait pas nécessairement partie d’une stratégie pensée autant à l’avance et derrière il créera des Marines. Ou pas, d’ailleurs. Ca peut gêner, mais ça ne coupera pas la victoire à une catégorie rare mais présente : les « chasseurs de  portraits ». Sur Starcraft 2 existe un système semblable à des trophées que l’on trouve sur consoles, mais basés sur votre nombre de victoire. Si de base vous ne pouvez vous pavaner qu’avec un portrait d’un gueux de la salle des machines d’un cuirassé, vos victoires vous donnera accès aux portraits des unités du jeu. Ainsi, une centaine de victoire avec la race Terran vous donnera accès à la tête carrée du pilote d’un char. Les derniers portraits sont extrêmement longs à obtenir car demandant pas moins de mille victoires ! Pire encore, un portrait n’est débloqué que lorsque vous aurez remportés mille victoires pour chacune des trois races. Donc trois milles victoires. Dur. Certains joueurs sont tellement accrochés à ces récompenses qu’ils perdront des parties dans le seul but de se retrouver en ligue bronze et enchaîner les victoires facilement. En veillant à ne pas trop gagner, il ne s’agirait pas de se retrouver en ligue argent.

 

Argent

 

Pour certains, la ligue Argent ne représente pas une différence fondamentale avec la ligue bronze. Pourtant, généralement, les joueurs connaissent au moins un ou deux type d’unités qu’ils savent utiliser correctement et savent interpréter les terrains du jeu. Ils ne connaissent qu’une ouverture et au maximum deux stratégies et s’en tiennent à ça. Ils sont toujours plus lents que la moyenne  et ne savent pas utiliser les unités nécessitant une attention particulière pour être manipulée – les fantômes Terran, les hauts templiers Protoss ou les infestateurs Zergs. Il s’agit pour eux de privilégier une bonne masse d’unité et d’attaquer. A ce stade, les premiers « cheeses » font souvent leur apparition, timides et mal maîtrisés mais fonctionnant. Un « cheese » représente une stratégie cachée, facile, basée sur une unité posant des difficultés aux troupes de début de jeu. Souvent une telle stratégie est un pari risquée, car si elle est efficacement contrée, il sera difficile de rester au niveau les ressources impliquées sont conséquentes. Si je voulais railler un peu je dirais qu’il suffit de se baser sur le jeu Protoss pour comprendre ce qu’est un « cheese », cette race étant mieux que bien équipée en la matière. Concrètement, un exemple serait de développer à toute vitesse les unités invisibles que sont les templiers noirs. Si le joueur en face n’a pas découvert la stratégie tôt dans son développement, il est basiquement mort. Un zerg n’aura pas de quoi détecter l’invisibilité, tandis que les capacités d’un Terran seront extrêmement limitées. En revanche pour peu que la tactique soit éventée, l’auteur du « cheese » sera bien à mal de repousser la future contre-attaque, étant donnée les ressources perdues dans le développement des templiers noirs. Ils devront apprendre à jouer classiquement pour espérer arriver dans la ligue suivante.

 

Or

 

La ligue Or cherchera à voir si vous savez mener une partie sur une stratégie solide de début de partie. Les fameux fromages de la ligue précédente sont toujours là mais moins représentés, et le lot commun de la ligue or est plutôt à celui qui saura remporter les premières batailles rangées, qui saura quand attaquer et quand se retirer et celui qui arrive le mieux étendre sa base de façon efficace. Passé le début de la partie la victoire reviendra à celui qui arrivera à produire le plus, la micro-gestion devenant de moins en moins un luxe mais pas encore indispensable. Il n’y a que peu de différence entre le bas fond de la ligue or et les élites de la ligue argent. En revanche le plafond or commence doucement à se démarquer. Si les joueurs restent mauvais, ils commencent à percevoir comment se jouent leur race de prédilection. Ils testent des ouvertures différentes, apprennent les faiblesses de leur début de jeu. Votre serviteur est bloqué à ce niveau-là, par ailleurs. L’apprentissage d’un ordre de construction précis devient la clé, et les attaques bien orchestrées à des moments clés du jeu – ces instants qu’il vous faudra apprendre … euh, seront la clé aussi. Difficile d’analyser le passage de la ligue or à la ligue suivante puisque si je joue actuellement contre eux, je ne suis pas encore à leur niveau. Comprendre : si j’arrive à battre de temps à autres les plus mauvais d’entre eux sur un malentendu, la plupart des autres me roulent dessus à dos de cochon.

 

Plat

 

La ligue Platine m’est pourtant familière. C’est mon niveau maximum, atteint au début du jeu quand les gens ne savaient pas jouer tandis que je sortais de Starcraft premier du nom. Evidemment, le temps allant, le niveau a grimpé et est au-dessus de mes capacités. Elle me manque cette ligue, je suis vraiment fan de cette tête d'aigle argent sur fond obscur. C'est stylé, ça fait méchant, je le préfère même aux ligues d'après. Bref, flirtant avec la limite entre Or et Platine, le système de jeu m’oppose régulièrement  des joueurs de cette ligue. De ce que j’ai pu y constater, le fromage, un peu dissipé en ligue or, est de retour en force. La différence fondamentale avec la ligue argent tient à la maîtrise dudit fromage. S’il était maladroit et que les débutants misaient tout dessus, ici ce n’est qu’une ouverture, bien mieux exécutée, et qui reste viable même si elle est contrée. Par conséquent, résister à l’un d’eux ne vous fait pas gagner la partie : le Zerg ou le Terran sera à peine affaibli. Le Protoss ne le sera pas du tout. Si la ligue or est une sorte de test afin d’éliminer les joueurs ne sachant pas développer une armée rapidement, la ligue platine ajoute la gestion du fromage et de la micro-gestion en difficulté supplémentaire. La récompense étant un niveau de jeu qui commence à être reconnu : on considère que le joueur platine sait jouer. Il n’est pas forcément un très bon joueur mais il faudra s’en méfier, bien plus qu’un joueur évoluant dans les trois premières ligues.

 

Diams

 

La ligue Diamant était autrefois le pinacle de l’élite. Représentant les meilleurs joueurs, à une époque où ceux-ci se dressaient tels des dieux à l’égo suffisamment démesuré pour se croire au-dessus des autres. Elle rassemble de nos jours moins de personnes, grâce à la création de ligues de niveaux supérieurs, mais ils sont encore beaucoup. Ce sont les joueurs sachant quoi faire, sachant le faire, et sachant le micro-gérer. Les bons joueurs. On ne peut pas accéder à cette ligue seulement après les matchs de placement, il va falloir vous battre dans les tranchées pour gagner ce droit. Certains semblent passablement avoir la nostalgie du prestige d'antan de cette ligue et il n'est pas rare sur les forums officiels qu'un diamant refuse simplement de discuter à quelqu'un d'une ligue plus basse que lui. Et oui, on imagine aisément ce qu'ils seraient devenus dans les années trente ! - Point Godwin.

 

Etoile

 

La ligue Maître fut introduite pour répondre à la trop grande population des ligues diamant. Un nombre trop important de joueurs, à des niveaux trop disparates se côtoyaient en effet. Quelqu’un qui venait à peine d’être promu de la ligue Platine pouvait virtuellement affronter un professionnel. Blizzard fonda alors la ligue Maître avec l’intention d’en limiter drastiquement le nombre d’élus. Seuls 2% des joueurs de chaque région pourront y régner, autant dire qu’il faut être actif et défendre son trône. Seuls les intéressés par la compétition pure et dure y chercheront une place. La ligue Maître dispose d’un prestige certain, à moitié volé à l’ex-Diamant. Curieusement, ils me donnent la très nette impression d'être autrement plus humbles que la plupart des diamants. C’est le plus haut niveau qu’un amateur peut espérer atteindre. S’il veut continuer à progresser, il lui faudra s’investir énormément pour décrocher une place dans la ligue suivante. C’est souvent à partir de ce niveau d’aptitude qu’on peut commencer à décemment proposer son jeu en live stream sur un site qui n’échappera pas aux habitués de Starcraft 2… et espérer avoir des spectateurs.

 

***

 

Une petite pause s’impose. Depuis le début, je vous parle de ligues. La vérité, c’est que le nombre de joueurs est tel qu’il existe plusieurs ligues de chaque catégorie. Plusieurs ligues Bronzes, plusieurs ligues Diamant. Chacune d’entre elle regroupe une centaine de joueurs. Blizzard estime en effet que le joueur sera plus motivé d’être numéro 25 de sa ligue à lui, plutôt que 4700 d’une ligue global regroupant tout les joueurs de sa catégorie. Ce système, pas forcément des plus simples à gérer et à comprendre – d’ailleurs personne n’y bite vraiment quelque chose - marche jusqu’en ligue Maître. C’est terminé pour la ligue Grand Maître.

 

***

 

GM

 

La ligue Grand Maître est une ligue unique. Rien que son icone en impose : ce sont les généraux et les maréchaux. Elle regroupe les deux cents meilleurs joueurs de chaque région. Une seule ligue, un nombre fixe. Ce sont les champions, les joueurs professionnels évoluent ici. Ces types vous défoncent la tête en jouant d’une main et en coupant les carottes avec l’autre. Ne cherchez pas, vous n’atteindrez jamais ce niveau. Vous voyez les parties commentées par Pomf et Thud ? Les joueurs viennent de là. Les replays intéressants aussi d’ailleurs, même si attention, il ne faut évidemment pas copier trait pour trait une stratégie d’un Grand Maître. C’est comme si on vous donnait le pinceau préféré de Picasso : vous avez certes l’outil mais serez bien incapable de l’utiliser correctement.

 

Voilà qui résume à peu près ce que je pense des ligues de Starcraft 2. Avec Heart of the Swarm, une extension qui va apparaître d’ici 2012, je risque d’encore bien parler de ce jeu. A moins qu’un jeu massivement multi-joueurs n’attire mon attention, ce qui risque d’arriver. Très, très fort. Oh, mais quelle ouverture de fin d’article subtile !

Rédigé par Youe

Publié dans #Ludus

Repost 0
Commenter cet article

Raspy 08/09/2011 13:45


La buche c'est la ligue "wood", je l'ai vu sur le stream de "when cheese fail", ou qqchose comme ça, ça signifie que ça va etre un match avec du fail epic il semblerait : comme la celebre vidéo du
photon rush dans la mauvaise base, parce que le mec a voulu la jouer pro dans une ligue de noob, et que du coup il a loupé son mind game du timing xD. C'est des vidéos assez tordantes d'ailleurs.


Mota 07/09/2011 20:45


Le retour de Youe, ça fait bien plaisir.
Ainsi voilà comment marche les ligues dans Stacraft 2 ! Ça me paraissais bien compliqué, ça à l'air bien plus que ce que je croyais.
Un truc que j'ai toujours pas saisi par contre, c'est pourquoi tu es dans une ligue différente quand tu joues en 1vs1 et en 2vs2 voir plus ? Et j'ai l'impression qu'on grimpe plus vite dans les
ligues en 2vs2, 3vs3, ...


Youe 07/09/2011 22:34



Parce que c'est ton équipe qui est évaluée dans ces cas-là. Ce n'est pas ton niveau individuel mais celui de l'équipe que tu as consistuée. L'équipe devient l'entité qui est jugée. Si tu fais un
perfect avec ton pote A, tu seras classé Platine. Si tu te plantes avec ton pote B, tu seras classé bronze. Tu auras donc deux classements en 2v2 : le classement 2v2 avec l'équipier A en Platine,
et parallèlement le classement 2v2 avec un équipier B. Les deux équipes sont différentes, Battle.net les traite comme s'il s'agissait de deux "joueurs" différents. Tu peux avoir une dizaine de
classements en 2v2 pour peu que tu joues avec 10 potes différents. C'est une particularité que tu ne rencontres forcément pas en 1v1 - qui est considéré le vrai reflet de ton niveau de jeu, tu ne
sera ni sauvé ni condamné par ton allié puisque t'es tout seul.


..


Et en effet, les niveaux des ligues en équipe c'est une vaste blague, spécialement les équipes 3v3 et 4v4. En 2v2 ça resepcete encore les niveaux effectifs de jeu. C'est dû au fait que de base,
les 3v3 et 4v4 sont en eux-mêmes des blagues. Le genre de parties que tu fais à trois heures du matin quand t'es mort, qui ne sont ni tactiques, ni stratégiques, enfin bref c'est vraiment le coin
détente de l'arène dont personne ne se soucie vraiment. Ca n'empêche pas certains de prendre ça trop au sérieux, note.



Shadowfox 07/09/2011 14:39


Ravi de te relire :)
Quelques questions :

-Blizzard a toujours favorisé le multi joueur au point d'en créer des no lifes, est ce que tu pense que c'est voulu, ou est ce qu'un joueur d'une ligue ( on va dire grossiérement ) supérieur peut
faire un break quelques semaines avant de reprendre son ascension ?

-Est ce que les Grands Maitres peuvent prendre des petits nouveaux prometteurs sous leur aile afin de les aider à s'améliorer ou est ce qu'ils se planquent tel un parano dans leur bunker de
supériorité ?

-Combien de temps faut il en moyenne ( en heures de jeu ) pour atteindre selon toi un bon niveau ( oui, ça rejoint la question 1, je t'entend penser d'ici ).

Au plaisir de revenir t'embeter prochainement avec d'autre question ;)


Youe 07/09/2011 20:01



1. On parle de no-life surtout pour des Mmo-Rpg. Les joueurs passant leur vie sur Starcraft 2 ont la décence de gagner leur pain grâce à ça, on appelle ça des pro-gamers. Leur vie sociale est
sensiblement meilleure du coup. Par conséquent ils n'ont aucun intérêt à arrêter de travailler. Après, un joueur Platine ou Diamant peut s'arrêter et reprendre sans perdre de niveau. Ca reste un
jeu. Il sera un peu rouillé au début. Ca dépend de chaque joueur.


.


2. Ben les Grands Maîtres font ce qu'ils veulent. Dans la pratique ça se fait, mais c'est généralement payant. Ca s'apparente à des sessions de coatching. Leurs streams sont souvent gratuits, pas
tout le temps, ça dépend s'ils sont sponsorisés. Et s'ils sont en Corée du Sud, où c'est plus reglementé ausi. Pomf et Thud comptent organisés des journée de coatching en groupe à Paris, toujours
payant mais ça avait l'air plus sympa que via Skype.


.


3. Je saurais pas te dire, ça dépend de toi, de ton expérience avec des jeux de stratégie, de ta faculté d'adaptation, de ta vitesse de réaction, bref de ton talent. C'est comme si tu me
demandais combien d'heures il fallait pour devenir bon en tennis. Je joue largement plus que certains de mes potes, et pourtant ils me retournent quand même.



Kaorulabelle 05/09/2011 23:51


Roh ça fait plaisir de te revoir! Et c'est bien agréable de comprendre enfin d'où viennent les "diamant" et "platine" entendus chez P&T.

J'espère te relire bientôt!


Alpaga 05/09/2011 22:11


Ah je comprends mieux le principe !;)

http://www.youtube.com/watch?v=Rytpg1yMEbk

Une buche comme dans cette vidéo par exemple :)


Youe 06/09/2011 17:08



Première fois que j'en vois une, aucune idée mais ça vient pas de Starcraft en tout cas.